Le projet d’association

 

Préambule :

Vous  souhaitez/venez d’adhérer au Centre Social Soleil Levant et ce document intitulé « PROJET D’ASSOCIATION » vous est destiné.

C’est le fruit d’un travail mené par les administrateurs de la structure lors de conseils d’administration et de bureaux. Il a été également alimenté par des réflexions d’adhérents du centre.

Pourquoi un tel projet alors que nous avons déjà un projet social ? Ce dernier nous permet d’obtenir l’agrément « Centre Social » et les financements qui en découlent. Il est renouvelable tous les 4 ans et définit les axes choisis par le centre pour la période concernée. C’est une feuille de route modulable, non figée. Il n’est pas en option, il est obligatoire, exigé par les financeurs (CAF, Mairie, Conseil Général). Pas de projet social, pas d’agrément.

Concernant le projet d’association, aucune instance ne nous a contraints à le mettre en place.

Il résulte d’un choix, d’une volonté des administrateurs. Il a pour finalité d’être ancré dans le temps.

Favoriser la participation des adhérents, des habitants du quartier ainsi que leur mobilisation est un enjeu majeur de notre centre.

Encore faut-il qu’ils sachent à quoi ils adhèrent. C’est pour nous l’expression d’une honnêteté intellectuelle et morale. Ne pas cacher ce que l’on est, ne pas cacher ce que l’on veut.

Ce que l’on est : une association qui a des valeurs et qui veut les défendre.

La tolérance, le respect de l’autre, la solidarité, la convivialité et l’émancipation, sont celles que nous avons retenues.

Ce que nous voulons : être clairs avec ces valeurs, les faire connaître à tous pour que chacun se les approprie et les fasse vivre.

Elles ne doivent pas rester des concepts. Il faut qu’elles se concrétisent par des actes, des actions, des postures…

Fédérer les habitants du quartier, mobiliser de nouvelles personnes pour participer à la vie des instances (conseil d’administration, bureau) sera peut-être plus facile.

Si chacun y met du sien, des changements de société sont possibles. Le rêve d’un monde meilleur a tout à fait sa place au sein de notre centre social.

 

 

Tolérance et respect de l’autre sont des mots complémentaires qui représentent une des valeurs importantes du centre social. Dans les différentes activités, elles doivent être les règles essentielles à l’épanouissement de toute personne participante. Il est important :

– d’écouter ce que dit l’autre, de respecter ses idées sans juger prématurément

– d’exprimer avec conviction ses opinions mais sans froisser l’autre, en l’écoutant et en respectant  les siennes

 – l’accepter tel qu’il est avec ses qualités et défauts.

Venir au centre social, c’est accepter de vivre en harmonie avec l’autre quelles que soient ses origines, sa religion, sa nationalité ….

 

La solidarité apparaît aussi comme une valeur fondamentale, elle est la base de toutes les initiatives qui proposent une autre forme de vivre ensemble, une réponse contre l’isolement et l’individualisme.

Au sein du Centre Social Soleil Levant, elle permet de prendre en compte la situation des plus démunis, de proposer des activités faites par des personnes désireuses de partager des connaissances, des savoir-faire, du temps, des loisirs …

La solidarité c’est « s’entraider, être soudé, présent et à l’écoute des autres, tenir solidement la main de l’autre mais aussi pouvoir donner librement »

 

La convivialité : voilà bien une valeur qui a toute sa place au centre social.

Elle permet le plaisir de vivre et partager ensemble des moments chaleureux, de participer à des activités, ou des temps de détente dans lesquels chacun accepte les différences et se sent heureux d’être là avec tous les autres.

 

L’émancipation : Briser ses chaînes, voilà un acte symbolique pour vivre mieux.

Nous affirmons ici que le Centre Social Soleil Levant est un lieu de lutte contre les préjugés, contre les entraves de la vie, contre les petits cailloux que nous avons dans les chaussures… Nous choisissons donc d’être un lieu, un compagnon de route pour permettre à chacun de trouver sa solution dans son chemin vers la résolution de ses problèmes, vers le mieux-être.

C’est aussi vivre-ensemble, pour une société qui accepte l’autre tel qu’il est, qui recherche le mieux-être de tous les individus.